Médecine Traditionnelle Chinoise

PRESENTATION DE LA METHODE

La Médecine chinoise est une médecine holistique, naturaliste (analogie de l’homme avec la nature).

La vie repose sur le concept des 3 trésors qui sont l’esprit/le psychique (shen), la matière (jing) et l’énergie (qi). Ces 3 trésors sont indissociables, la Médecine chinoise intègre donc ces trois dimensions à travers différentes techniques.

La Médecine chinoise soigne en fonction de syndromes (qui lui sont propres, par ex vide d’energie aux reins) et non en fonction de symptômes (ex mal de dos). Elle ne propose donc pas de recette unique mais un traitement adapté au terrain de la personne.

Les origines

La médecine traditionnelle chinoise assure, depuis plus de 2500 ans, les soins de santé primaire du quart de l’humanité. Elle est en Chine une médecine d’état, disposant au même titre que la médecine moderne de son ministère, de ses universités, de ses hôpitaux et de ses unités de recherche. Elle forme, après la médecine occidentale, le système médical le plus développé au monde.

Si l’efficacité de cette médecine lui a permis de traverser les siècles, ses possibilités d’application sur le terrain l’ont également amenée à se développer hors de Chine, pour gagner progressivement tous les continents. En France, l’une des branches de cette médecine, l’acupuncture, est pratiquée depuis le XVIIIe siècle.

En pratique

Une séance débute toujours par une anamnèse et un diagnostic énergétique afin de mettre en évidence les perturbations énergétiques.

Le bilan repose sur la seule expérience sensorielle du praticien. Il se décompose en 4 temps :

  • l’observation générale (le teint, les couleurs, la morphologie…) du patient et de la langue
  • l’interrogatoire
  • la palpation du corps (aspect thermique, douleurs…) et des pouls
  • l’auscultation (écouter la voie, l’élocution, sentir…)

Une fois le syndrome déterminé, le praticien va choisir le ou les outils thérapeutiques les plus adaptés :

  • le Tui Na, qui se traduit par « pousser-saisir », massage énergétique qui a pour but de faire circuler harmonieusement le sang et l’énergie. Le Xiao Tui Na, c’est à dire le Tui Na pédiatrique, utile surtout chez les enfants de moins de 5 ans.
  • l’acupuncture. L’énergie circule via des « canaux » appelés méridiens. L’énergie déséquilibrée est la source des troubles, l’acupuncture vise à harmoniser la circulation énergétique.
  • la pharmacopée. Puisque qu’un trouble résulte d’un déséquilibre du yin et du yang et d’une mauvaise circulation énergétique, la pharmacopée sera utilisée par le praticien détenteur de ce savoir, pour ses qualités de rééquilibrage énergétique. Chaque plante se distingue par sa nature, sa saveur, son organe ou son méridien cible.
  • mais aussi, le Qi Gong, la diététique, les conseils de santé…

Bienfaits et contre-indications

La médecine traditionnelle chinoise travaille sur le plan énergétique, elle est donc très souvent complémentaire à tout traitement de la médecine conventionnelle.

C’est une médecine de « paix », elle sera donc particulièrement indiquée dans les cas chroniques ou toutes douleurs ne nécessitant pas d’intervention chirurgicale ou immobilisation (fractures). Pour les pathologies plus graves, elle sera utile surtout en accompagnement de la personne pour maintenir un équilibre général (sommeil, appétit…)

Il n’y a pas de contre-indication générale à la médecine chinoise, mais il existe plusieurs contre-indications selon la technique employée (acupuncture, massage, etc.). Le praticien devra orienter son patient vers l’une des branches de la médecine chinoise ne présentant aucune contre-indication à son cas.

A priori toute personne peut donc être soignée grâce à la médecine chinoise car il est très rare de présenter une contre-indication à toutes les méthodes.

PRÉSENTATION DE NOS PRATICIENS FORMES À CETTE MÉTHODE

Alexandra Faranna – Tradipraticienne en Médecine Chinoise

Médecine Traditionnelle Chinoise

Formation 

  • Formation de Tradipraticien en Médecine Chinoise auprès du CEDRE (collectif d’étude, de développement et de recherche en ethnomédecine) à Erdeven. (Le tradipraticien est capable de poser un diagnostic en médecine traditionnelle chinoise et de prendre en charge les troubles de santé de ses patients en utilisant principalement la méthode de l’acupuncture. Il maîtrise également l’anatomie de surface, les bases du massage traditionnel chinois, celles de la médecine psychosomatique chinoise, de la méditation et du Qi Gong. Il dispose d’une expérience pratique et clinique en conformité avec les pathologies répondant à ses outils thérapeutiques.)
  • Formation d’Ethnomédecin auprès du CEDRE à Erdeven. (En plus des capacités diagnostiques et thérapeutiques du tradipraticien, l’ethnomédecin est capable de mettre en œuvre deux autres branches majeures de la médecine chinoise, à savoir la pharmacopée et la psychothérapie, ce qui lui donne la possibilité de faire face à la palette la plus étendue de la pathologie humaine.)
  • Formation « Conseiller en Phytothérapie » avec Hyppocratus.
  • Formation « Conseiller en Aromathérapie » avec Fédération Française d’Aromathérapie et complétée avec l’Ecole des Métiers du Bien-Être.

Techniques complémentaires 

Massage de relaxation

Coordonnées 

Espace Philae, 38 avenue John Kennedy 36000 Châteauroux

06 63 90 98 07

www.alexandrafaranna.fr